Carrière·Développement personnel

Les mini-wins : des petits pas pour une plus grande confiance en soi

Chronique #7 

“Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas” Lato-Tseu 

Je commence rarement avec une citation mais celle-ci me semblait tout simplement incontournable pour introduire cette Chronique. 

Voir grand, commencer petit 

Le changement ça fait peur. C’est normal, notre cerveau est paramétré comme ça : une petite glande, l’amygdale, dont vous avez peut-être entendu parler, a pour mission de détecter les dangers. Et dès que l’on commence à s’imaginer sortir un peu trop de sa zone de confort, hop elle se réveille comme au temps où les ours nous pourchassaient

Evidemment nous n’avons pas tous la même sensibilité au “danger”, à l’inconnu. Notre caractère y est pour un peu, notre histoire personnelle pour une bonne partie aussi. Mais vous savez ce qui compte le plus ? C’est l’entraînement. Habituer son cerveau à pratiquer de nouvelles choses, c’est ça la clé. Mais comment faire ? C’est ce que l’on va voir 🙂

Aujourd’hui je veux vous parler d’une méthode que j’appelais les mini-wins, mais qui en fait se révèle être une méthode japonaise développée après la seconde guerre mondiale : la méthode Kai-Zen. Kai pour changement et Zen pour meilleur, il s’agit d’un processus d’amélioration continue, initialement destiné à l’industrie (notamment automobile puisque débuté chez Toyota) et au monde de l’entreprise ; mais qui en réalité est extrêmement précieux et s’utilise de plus en plus en développement personnel. Ce processus consiste à avancer vers ses objectifs progressivement, en célébrant chaque succès, aussi minime soit-il. Le mini-win

Adeptes du changement non violent ? Parlons donc du Kai-Zen ou des 5P : le plus petit progrès possible (partagé). 

Le Kai-Zen pour du développement personnel ? 

Une méthode de management pas comme les autres

Cette méthode est donc utilisée depuis plusieurs décennies dans le monde de l’entreprise pour lutter contre l’inertie et insuffler le changement nécessaire, sans brusquerie. Plutôt que de se concentrer sur l’objectif final, qui de par son ambition pourrait sembler trop difficile et ainsi lever toutes les réticences possibles et inimaginables (pour que finalement rien ne se passe….), le Kai-Zen consiste à découper l’objectif à un niveau de granularité extrême pour que la première action à faire, le premier Pas, soit si accessible qu’il sera réalisé quasi immédiatement (et avec succès)

“ Le kaizen est un processus d’amélioration continue fondé sur des actions concrètes, simples et peu onéreuses. Mais le kaizen est tout d’abord un état d’esprit qui nécessite l’implication de tous les acteurs”

(source : Wikipedia

Des mots bien pesés

“Amélioration continue” sous-entend donc la pérennité de la démarche. Je le disais pour l’activité physique et la mise en place d’une routine ; mais c’est valable pour tous les pans de notre vie : la régularité prime sur l’intensité. Cela signifie ici que pour atteindre un objectif ou réaliser un projet de vie, il est préférable de s’y consacrer un peu quotidiennement qu’excessivement à un rythme aléatoire.  

“Actions concrètes” souligne le côté pragmatique et efficace de cette approche. Il faut réfléchir et avancer pas à pas avec intention et logique pour mettre en place des actions qui font sens avec l’objectif final, et que l’on pourra expliquer, partager, analyser ou quantifier.

Exemple : Don’t “ je pense que je devrai téléphoner à X pour faire Y, ou alors j’attendrai de le croiser demain // do “J’enverrai à 10h un email à X pour faire Y”.  

“Simples” rappelle que si l’on doit avancer et sortir de sa zone de confort, on ne doit pas non plus s’imaginer parler mandarin ou monter une entreprise de pompes hydrauliques du jour au lendemain.  

“Peu onéreuse” est un sacré défi, car cela force à la créativité et le développement d’un état d’esprit solution-oriented. Le “c’est trop cher” ou “on n’a pas les moyens” est une excuse fréquente en entreprise, mais c’est aussi une excuse que l’on sort facilement dans notre vie perso également ! Pas les moyens pour faire du sport, pour prendre une baby-sitter, pour me former, etc… (par contre pour acheter pleins d’habits, high-tech, resto, barrer la mention inutile, si ! 😉 ) 

On le voyait dans la Chronique dédiée à la procrastination, généralement on repousse le passage à l’action quand on ne sait pas pourquoi on fait quelque chose ou comment le faire.

Le Kai-Zen est ainsi une excellente approche pour le développement personnel. Car une fois que l’on commence une action, la probabilité de la finir et d’enchaîner sur la suivante est bien plus élevée. 

Pour être complètement franche, je trouve ça même très surprenant que cette méthode ne soit utilisée en développement personnel que depuis peu ! C’est corrélé au fait déjà qu’en entreprise les collaborateurs ont eux-mêmes besoin de sens, et cette approche appelle l’adhésion de tous. Et en parallèle, on voit l’intérêt pour le développement personnel s’accroître de manière exponentielle.  

En théorie, le Kai-Zen ou les Petits Pas semblent super. Mais concrètement comment fait-on pour le mettre en place ? Peut-être avez-vous déjà commencé sans le savoir (et ce serait génial !) ? Il serait tout-de-même important de comprendre le comment de ce processus de développement même si vous l’avez déjà mis en place ; car c’est cela qui permettra de le réitérer pour chaque futur projet ou objectif (plutôt que d’avoir eu la sensation de le faire au hasard…). Vous n’allez pas vous arrêtez là je vous le dis !

Mettre en place ses Petits Pas, et ses mini-wins 

L’idée donc est de trouver le plus petit progrès qui nous permettra de faire un pas vers notre objectif sans pour autant alerter nos systèmes anti sortie de zone de confort (l’amygdale donc).  

Mettre en place le Kai-Zen en 5 étapes

#1 Définir son objectif/projet. Il ne faut pas avoir peur de son objectif, de son ambition ou de son projet de vie. Mais il doit en revanche être mûri. D’ailleurs le workbook gratuit « Check-up 7 jours » pourrait bien vous aider à y voir plus clair ! (Ça se passe juste en-dessous)

Recevez votre cahier de coaching gratuit !

7 jours pour clarifier votre projet de vie et amorcer un plan d’action

Inscription en cours…
Vous êtes inscrit(e) avec succès !

#2 Lister tous les petits objectifs qui vont dans le sens de ce projet. Il peut être utile de se munir d’un petit carnet, ou d’une note sur son téléphone pour noter ces idées, ajouter celles qui viendront plus tard, etc…

#3 Choisir l’objectif qui nous apparaît comme le plus facile, nous demande le moins d’effort possible. C’est LE principe des Petits Pas. Il ne faut surtout pas avoir peur de la « petitesse » de l’objectif en se disant que ce n’est pas assez, ou que cela ne servira à rien… non ! Ce pas, est un premier pas ; pas définition vous vous rapprochez de ce que vous visez. C’est tout ce qui compte, on n’est pas dans la performance ni pour impressionner qui que ce soit !

#4 Célébrer chaque mini-win. C’est pour cela que c’est utile d’avoir un support de suivi. Cela permet de matérialiser cet avancement que vous avez fait ! Et c’est fondamental pour le cerveau. Le suivi peut se faire de tellement de manières, app’ de suivi de projet (type Trello), Bullet Jounal, Carnet de note tout simple, calendrier … A vous de privilégier le format à la fois le plus pratique et le plus inspirant pour vous.

#5 Repeat : Choisir le prochain pas. Et oui on ne va pas s’arrêter en si bon chemin ; et gonflé(e) à bloc par le précédent succès vous serez forcément un peu plus motivé(e) à chaque fois, voire mettre de mettre en place des pas un peu plus challenging !

Quelques exemples de mise en pratique du Kai-Zen

Je souhaite faire plus de sport : et si je commençais par 3 ou 5min d’étirements au réveil ? Et si je les complétais par d’autres le soir ? Et si je rajoutais 3min pour du renforcement ? Finalement le soir je pourrais marcher 15 min à la place ? Etc… 

Je souhaite apprendre une langue : je pourrais regarder des séries en VO pour m’habituer à l’écoute ; je pourrais aussi télécharger une app’ pour apprendre quelques mots par jour dans le bus/métro/WC (😉) ; peut-être y’a-t-il un natif dans mon entreprise, on pourrait organiser un café langue dans la semaine ? Etc… 

Je veux changer de métier mais je ne sais pas quoi faire (d’ailleurs si c’est votre cas je vous invite à lire la précédente Chronique à ce sujet !) : je pourrais demander à mon entourage de me décrire vraiment leur job et ce qui leur plait/déplaît ; regarder les annonces en interne dans ma boîte et lister les tâches qui me plaisent ; je pourrais aussi participer à un atelier gratuit (ex Apec) pour savoir où j’en suis professionnellement ; etc… 

Un petit pas pour l’humanité, un grand pas pour soi

Personnellement, mon plus petit pas possible a été d’ouvrir un livre de développement personnel en Septembre 2018 : « Transformez votre vie » de Louise Hay (d’ailleurs vous pourrez retrouver ma sélection de livres et podcasts ici). Un an plus tard, j’ai déménagé dans le sud de la France, quitté mon emploi salarié et je m’apprête à passer une certification de coach et créer mon entreprise ! 

Finalement, les Petits Pas sont bien plus qu’un process mais un véritable mode de vie car applicables tout le temps.

C’est une manière de fonctionnement qui permet de mettre une véritable barrière au stress paralysant.

Un journal de gratitude peut se révéler extrêmement puissant pour relire ces succès régulièrement (oui je sais je vous en parle quasiment à chaque Chronique mais cela a fait ses preuves et c’est tellement simple à mettre en place… tiens? Un petit pas !). En effet, célébrer chaque avancement et de pouvoir les passer en revue régulièrement permet d’adopter un état d’esprit beaucoup plus positif et de développer sa confiance en soi.

Sa confiance en sa capacité d’apprendre de nouvelles choses, mais plus encore, sa capacité à déceler ce qui doit être appris/maîtrisé pour arriver à un objectif. Et en cela permet vraiment de croire que ses projets sont vraiment faisables et le seront ! 

Alors avez-vous déjà essayé la méthode Kai-Zen ?  Je serais ravie de vous lire en commentaire ou sur Instragram  !

Publicités

22 commentaires sur “Les mini-wins : des petits pas pour une plus grande confiance en soi

  1. Je ne connaissais pas cette méthode, et j’aime beaucoup le principe. J’ai toujours peur de l’échec parce que j’en ai accumulé plusieurs. Alors aujourd’hui me lancer dans un nouveau projet est un parcours du combattant. Je suis comme sur des montagnes russes avec autant de phases d’euphorie que des phases de descente abrupte.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci infiniment pour ton partage d’expérience ! Tu es loin d’être la seule à ressentir cette pression face à l’échec, grosse pression sociale et personnelle en général. Je me permets de te suggérer le livre du philosophe Charles Pépin (qui se lit très simplement): « Les vertus de l’échec ». Ce fut une vraie révélation et une merveilleuse façon d’aborder ce qu’on appelle échec mais qui sont en réalité des apprentissages 🙂

      J'aime

  2. C’est une très bonne méthode ! J’essaye pour ma part toujours de découper mes objectifs pour ne pas avoir un gros sentiment de fail ! Et je pense qu’il est bon aussi de prendre parfios le temps de regarder ce que l’on a accompli pour se féliciter et mieux repartir ! Mais je ne connaissais pas le Kai Zen à proprement parler ! Alors merci beaucoup pour la découverte !

    Aimé par 1 personne

    1. Charlène merci beaucoup pour ton retour, heureuse d’avoir pu partager cette méthode! Et effectivement parfois on l’applique sans le savoir en découpant nos projets ce qui est en soi déjà génial ! Mais c’est encore plus efficace de la pratiquer en conscience .. pour savoir la répliquer le jour où l’on est face à un défi plus grand encore 🙂 Très belle semaine !

      J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton retour ! Effectivement il est beaucoup plus encourageant de ne pas voir tout ce qui reste à accomplir mais de se concentrer sur son avancement ; une bonne façon de détourner sa peur de ne pas y arriver. Il faut aussi essayer de la regarder cette peur : qu’est-ce qu’elle dit de ma perception de moi-même et de mes envies ? Bien souvent c’est l’occasion d’apprendre beaucoup 🙂

      J'aime

  3. Je suis convaincue que les plus grandes réussites débutent par de petits pas. Quand on est dans le feu de l’action, on aurait tendance à l’oublier; Ton article permet de remettre les choses à plat, ton guide sur la méthode Kai Zen est un excellent outil pour appréhender au mieux le changement, merci pour ce partage 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Sibylle je te remercie infiniment pour ces mots si positifs et encourageants ! Clairement on peut soit se sentir submergé par la tâche à accomplir ou à l’inverse foncer tête baisse au risque de ne plus savoir où l’on va 🙂 cette méthode apprend l’avancement vers le changement, le projet, etc.. avec intention (et efficacité) 🙂

      J'aime

  4. Coucou,
    Article super intéressant. Je ne connaissais pas le nom de cette méthode mais je me réalise que je l’utilise en partie sans réellement m’en rendre compte. Rien que pour l’organisation de ma journée déjà. Je la décompose toujours en petites taches et je commence par les plus faciles, rapides ou accessibles. Je l’ai utilisée aussi pour des plus gros projets pour lesquels je me rendais compte que je me demotivais.
    Par contre je ne célèbre pas systématiquement chaque action. Je vais essayer.
    Merci pour cet article super instructif.
    Tia

    Aimé par 1 personne

    1. Vraiment heureuse que mon article t’ait plu, merci infiniment d’avoir partagé ton expérience ! Effectivement on peut être si concentrée sur l’objectif à atteindre qu’on ne réalise pas vraiment que ce que l’on a accompli est déjà un bel avancement.. On ne va peut-être pas sabrer le champagne tous les jours, mais ne serait-ce que prendre le temps de reconnaître ce que l’on a fait est une belle façon de remplir sa confiance en soi 🙂

      J'aime

  5. Coucou, j avais déjà entendu parler de cette méthode mais je ne connaissais pas son nom ! Ton article m’a motivée pour la mettre en œuvre sur un objectif que j’ai de longue date mais que j’ai du mal à entreprendre à 100 % je te dirais ce qu’il en est et si j’arrive à avancer ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Olivia quel plaisir de pouvoir contribuer à ce que tu trouves ta motivation ! Je serai extrêmement heureuse d’avoir de tes nouvelles sur l’avancement de cet objectif qui te tient à coeur 🙂 🙂

      J'aime

  6. Il n’y a pas de petits pas, que des avancés 🙂
    Merci pour cet article. Je ne connaissais pas cette méthode. Je ne savais pas du moins que ça portait un nom du moins.
    Idéal pour les projets de vie 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Vraiment heureuse que mon article t’ait plu. En effet, parfois on l’applique par instinct, ce qui est déjà super ! Mais c’est encore mieux d’en prendre conscience, car cela permet de revenir à cette méthode intentionnellement lors de situations particulièrement complexes. 🙂

      J'aime

  7. Bonjour je connais bien la technique des petits pas et du découpage de l’objectif en coaching (mon ancien metier). J’avais déjà entendu parler de cette méthode mais sans trop m’y attarder. Ton explication est très claire et la rend facile et accessible. Bravo .

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s